Le Harfang – No.4 Vol.6 – La grande messe

0

Le terme Grand Remplacement s’impose dans le vocabulaire courant. Jean-Yves Le Gallou parlait de notre devoir d’imposer nos termes, tout comme la gauche sociétale le fait depuis les années 60 et 70, et donc l’imposition de cette expression est une victoire sémantique indéniable. Question de bien comprendre de quoi il s’agit, nous avons interrogé son inventeur, le romancier Renaud Camus.

TÉLÉCHARGER LA VERSION LIMITÉE GRATUITE DU HARFANG No.4 Vol.6 

Il faut bien comprendre que face à un tel phénomène, il ne suffit pas de lutter pour assimiler ces nouveaux venus qui sont non seulement inassimilables, mais également trop nombreux. De véritables solutions se doivent d’être trouvées et appliquées. Nous en avons déjà parlé à de nombreuses reprises: il s’agit du rétablissement des frontières, d’un moratoire sur l’immigration, question d’établir s’il y a besoin d’une immigration et s’il en existe une qui sera bénéfique sans changer la balance démographique de notre pays (pour paraphraser Mackenzie-King), et puis, le cas échéant, la solution de la remigration.

Nos ennemis dépeignent évidemment ce programme comme un crime contre l’humanité, comme si de vouloir vivre sur sa terre et préserver son peuple et son identité était un délit ! Mais tout ceci est faux et relève de la propagande la plus outrancière. Comme Alexandre Peugeot le rappelle, la remigration n’est pas unique aux nationalistes occidentaux : nombreux sont les Noirs qui en discutent et puis qui retournent par eux-mêmes sur le continent ancestral pour s’y ré-enraciner. C’était le plan établi par Abraham Lincoln, puis remis à l’avant plan par Marcus Garvey, « le Moise noir » des États-Unis.

Lorsque les tensions ethniques montent sans cesse, le divorce à l’amiable reste la meilleure solution. Un mariage forcé entre deux entités incompatibles se termine rarement de façon positive. Bien entendu les catholiques de gauche, dont le pape François est le porte-parole officiel, rétorqueront que malgré tout, il est de notre devoir d’ouvrir nos frontières et tout et tout; mais non, justement. Rien dans le credo catholique ne le stipule ni de proche ni de loin comme Julien Langella le démontre si bien dans son dernier ouvrage, à lire au plus vite. Ces cathos bien-pensants devraient s’inspirer de Roland à Roncevaux ou de Joseph Mérel.

3

Éditorial

4

La grand messe

4

Inter-spécisme

5

Trudeau catholique?

6

Le Grand Remplacement décrypté

9

La grande arnaque des CVs anonymes 7

10

L’arbre devant la foret

11

Ambiguïté identitaire

12

Falardeau, gauche-droite rien à foutre

13

Panafricanisme et Québecois, même combat?

14

Une politicienne face à la maternité

15

Les nationalistes et le mouvement LGBTQ

16

Les mythes fondateurs du choc des civilisations

17

Un nouveau collaborateur

18

Régler les comptes du passé

21

La paisible extrême-gauche, les masques tombent

22

Une nouvelle disparition 22

22

Ces femmes qui préfèrent prendre un chien plutôt qu’un bébé

23

Justin en costume de Léviathan?

24

Dénouement mortel

25

Les hommes libres

26

Catholiques et identitaires

27

Roland à Rouceveaux

27

Pour une contre-révolution révolutionnaire

Partager.

Donnez votre avis