Atalante: Le prix «Média poubelle 2018» pour Vice news

0

 

NDLR: L’hypocrisie médiatique est à son comble! Alors que les médias ignorent les agressions contre des citoyens et des journalistes de droite, comme la canadienne Faith Goldy, par l’extrême-gauche, ils se scandalisent d’une remise de prix et crient à l’intimidation! Que dire de l’emprisonnement de la canadienne Lauren Southern ou encore de Tommy Robinson? Où est la caste journalistique pour s’offusquer? Qu’en est-il aussi des nombreux articles de journaux diffamatoires contre les critiques des politiques d’immigration et des groupes militants nationalistes qui se font faussement associer à des actes criminels et des actes terroristes comme ce fut le cas dans «l’affaire Bisonnette»? Faites nous rire! Une remise de prix est d’avantage une tactique d’intimidation que la machine médiatico-politique qui lynche publiquement – à la grandeur du pays – les critiques du multiculturalisme et de l’immigration de masse de manière synchronisé sans même qu’il y a eu un crime ou de vérifications? Aucune gêne et aucunes excuses de leur part – ils détruisent des vies avec le sourir et ensuite nous servent des larmes de crocrodile. ​Tel un caisson de résonnance ils s'écoutent pleurer et crier entre-eux croyant que la population les prends en pitié. 

Nous reproduisons ici le communiqué d'Atalante en réponse à la tête médiatique liée à la remise du trophée Média Poubelle 2018. Le communiqué d'origine peut être trouvé sur la page d'Atalante Québec.

Afin de donner suite à un article titré « L’extrême droite et les antifas se promettent un été mouvementé », paru chez VICE, et faisant appel à la violence entre factions opposées dans un climat de tension déjà élevé, nous sommes allés rendre visite à ce magazine dans le cadre de notre concours « Média poubelle »!

Ainsi, c’est le pseudo journaliste Simon Coutu qui leur aura permis de gagner le magnifique trophée avec la mention spéciale « incitation à la violence ». Clairement, ces racoleurs professionnels sans scrupules cherchent à attiser un climat dangereux, voir provoquer une guerre ouverte, et souhaitent sans doute récolter les victimes collatérales qui leur serviront ensuite de capital pour un prochain article.

Pour notre part, n’ayant de temps à perdre et que faire des idiots utiles du système, nous avons plutôt choisi d’arroser l’arroseur, VICE, qui porte très bien son nom. Ce média se veut « alternatif », pourtant ses principaux actionnaires sont des organes mondialistes reconnus. Ces propagandistes font plutôt dans le commérage et le sensationnalisme de bas étage que dans l’information. Encore une fois, vous démontrez que le milieu de la presse se résume aujourd’hui à du militantisme à peine caché.

Félicitations! Ce prix est grandement mérité!

Rectification – 2018-05-25

Il semblerait que l’action accomplie par nos militants de Montréal ce mercredi dernier chez VICE médias ait pris des proportions inattendues. Qu’une initiative de si petite ampleur puisse attirer l’attention des deux premiers ministres, de leurs laquais et de la caste médiatique dans son ensemble, voilà qui ne se voit pas tous les jours! Comme le PLQ le dit si bien lui-même : « Ensemble, on s’occupe des vraies affaires ». Nous passerons sous silence les différentes crises de convulsion de tous ces « camarades » de cette caste intouchable journalistique. Nous omettrons également l’immense manque de respect de Patrick Lagacé envers le journaliste Michel Auger, dont il osa diminuer la tentative de meurtre en la comparant à notre remise de trophée humoristique.

Si nous résumons les faits, le journaliste de VICE s’est senti intimidé par quelques militants à qui son équipe et lui-même ont ouvert les portes de leurs locaux. Nos militants, munis de fleurs, de nez de clown, de tracts et d’une humeur joviale n’ont pas présenté la moindre agressivité.

Peut-être était-ce le thème musical de l’émission américaine The Price is Right et les applaudissements qui lui ont fait peur? Somme toute, nous ne nous sentons pas responsable de la fragilité de M. Coutu et espérons que son employeur lui fournit un excellent programme d’aide aux employés après une si « sauvage intimidation ».

Nous espérons tout autant que la thérapie de groupe aura fonctionné et lui souhaitons prompt rétablissement.

Deux poids deux mesures reste la norme dans ce milieu, il faut croire. Nous avons pu observer au rythme des différentes sorties à travers quel prisme déformant la clique voit les choses. Nous étions à deux doigts de voir un comparatif avec les événements de Charlie Hebdo, ce qui n’est pas peu dire! Pourtant, silence total quant à l’agression réelle de la journaliste Faith Goldy à Lacolle samedi dernier, violentée par la vermine antifasciste, le tout sous les caméras de ces mêmes médias complices. Encore une fois, votre hypocrisie nous donne raison et nous conforte dans nos idées. Encore une fois, vous nous avez fourni une campagne publicitaire de qualité et garantit une visibilité de Toronto à Rome.

Dans la vidéo qui suit, filmé par l’un de nos militants et présenté dans son intégralité de 1 minute et 15 secondes, vous pourrez voir par vous-même les faits et vous faire votre propre idée.

Atalante persiste et signe!

 

Partager.

Donnez votre avis