Cipaille gaspésien

0

Source
Source

C'est une recette paysanne de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie ; le nom « cipaille » semble être une déformation de « six-pâtes » ou, peut-être, de "ci-pâte" ou encore « sea-pie ». À l'origine, en effet, on met une couche de pâte sur laquelle est étendue une couche de viande dite « sauvage » de venaison à l'origine, des patates en cubes et ainsi de suite jusqu'à la sixième couche de pâte, le tout assaisonné à volonté pour une cuisson lente au four. Le résultat est un plat dont la structure de base se retrouve dans beaucoup de cultures, de l'Oural au Cap Nord.

Préparation : 1h00136_Recettestraditionnelles1
Cuisson : 8h00
Portions : 8
Macération : 1 nuit de macération

Ingrédients

10 oz (285 g) boeuf, en cubes
10 oz (285 g) poulet, en cubes
10 oz (285 g) porc, en cubes
Sel, au goût
Poivre, au goût
Sel de céleri, au goût
2 oignons, hachés finement
2 abaisses de tarte
4 tasses (1 L) pommes de terre, en cubes
1 tasse (250 ml) bouillon de poulet

Étapes

  • La veille, mélanger les viandes avec les oignons et les épices. Conserver au réfrigérateur, recouvert d'une pellicule plastique.
  • Le lendemain, dans un chaudron allant au four avec couvercle, déposer un rang de viande, de pommes de terre, de pâte à tarte coupée en morceaux de 2×4 po (5×10 cm).
  • Recommencer avec un rang de viande, un rang de pommes de terre et un rang de pâte à tarte.
  • Laisser une ouverture au milieu afin que la vapeur puisse s'échapper.
  • Verser du bouillon de poulet jusqu'au bord de la pâte.
  • Mettre au four à 250°F (120°C) de 8 à 10 heures en surveillant et en ajoutant du bouillon au besoin.
  • Servir avec betteraves, du pain frais, de la salade verte et, si le coeur vous en dit, du pâté à la viande.

Partager.

Les commentaires sont fermés.