Communiqué : les anti-parlementaires sont ceux qui musèlent !

0

CLIQUER ICI POUR LIRE LE MÉMOIRE CENSURÉ SUR LE SITE DE LA FÉDÉRATION DES QUÉBÉCOIS DE SOUCHE

La Fédération des Québécois de souche tient à faire part de son indignation suite au retrait du mémoire déposé concernant le projet de loi n° 9, Loi visant à accroître la prospérité socio-économique du Québec et à répondre adéquatement aux besoins du marché du travail par une intégration réussie des personnes immigrantes. Il a été révélé que le mémoire fut retiré pour des propos antiparlementaires, soit la référence au droit de la nation québécoise « de conserver son identité ». La valeur des points soulevés par le document ne fut jamais discutée. Sans même l’avoir lu, les partis votèrent à l’unanimité pour son retrait, ce qui est une première historique au Québec.

Ce genre de censure démontre l’aspect totalitaire du Parlement. Avant même d’évaluer certaines idées, partagées par un grand nombre de Québécois si l’on se fie aux sondages, elles étaient jugées non-conformes. Le débat était refusé au sein même du siège de la « démocratie » au Québec, le Parlement qui devrait être un lieu de confrontation d’idées. Ce triste épisode n’est certes pas sans rappeler l’Affaire Michaud. Nous exigeons, non seulement que le mémoire soit lu et discuté, mais des excuses des censeurs qui ne sont pas censés imposer leurs idées au peuple, mais se faire la voix de ce peuple qu’ils disent représenter.

Fédération des Québécois de souche
Pour la reconquête de notre peuple

Partager.

Donnez votre avis