Compte-rendu de la conférence d’Alain Soral et Piero San Giorgio

0

Ce fut une soirée fort agréable, une conférence très réussie, organisée par le site web indépendantiste, Les Fils de la liberté.

Elle eut lieu au Théâtre Plaza sur la rue Saint Hubert (pour les non-Montréalais, il s'agit d'une rue commerçante recouverte d'une marquise dans un quartier très peuplé d'immigrants d'origine non-européenne). Les efforts de la censure d'interdire l'événement lui donnèrent encore plus d'intérêt, élevant notre enthousiasme d'un cran. Alain Soral remercia d'ailleurs avec beaucoup d'humour «les fils de pute» de ce résultat. Avec Piero San Giorgio, il a été accueilli par des applaudissements nourris.

Cela avait mieux fonctionné avec Dieudonné, dont les spectacles furent annulés au Théâtre Corona le printemps dernier, après une intervention du Centre consultatif des relations juives et israéliennes de Montréal. Était-ce le même organisme qui agit cette fois-ci? Nous l'ignorons. Ou encore, s'il s'agit de l'intimidation de quelques groupuscules antifascistes, il se sont trompés sur la teneur de l'auditoire, qui était d'origines diverses, avec une bonne représentation d'Africains du Nord; on y comptait environ 50% de Québécois de souche, 30% de Maghrébins, 20% de Français de France, et Soral ne dit rien qui puisse choquer Noirs et Arabes. Il est d'ailleurs un allié de Dieudonné, qu'il évoqua à deux ou trois reprises au passage durant la soirée.

92bd1b09ffed3f5ab5ff7090400bfa8dLes deux conférenciers ont été intéressants, sûrs d'eux-mêmes, clairs et pertinents.

Alain Soral est un essayiste fondateur de l'organisation Égalité et Réconciliation qui connut la polémique en France. Il a été membre du comité central du Front national.

Il parla ainsi dimanche dernier:

Le monde que nous connaissons va s'effondrer, une chute provoquée par les crises sociales et économiques. Dans ce contexte, l'élite au pouvoir veut sauver sa peau en provoquant une ultime guerre qui pourrait faire des centaines de millions de morts. L'Iran ou la Syrie pourraient être le prétexte. Derrière ces pays, il y a la Chine et la Russie qui sont directement touchées par cette perspective, puisqu'il en va de leur accès à l'énergie et à la mer. De ce chaos doit surgir le fameux Nouvel Ordre mondial.

Pour les USA, la guerre est la seule chose qui marche. Ils sont battus par la Chine sur le plan commercial et économique. Il ne s'agit pas du peuple, qui est estimable, mais ce peuple est trahi par son élite. Pour poursuivre leur domination, ils doivent avoir recours à la guerre comme Israël, une nation fondée sur la paranoïa.

Au cours de cette guerre, la Mosquée Al-Axa pourrait être détruite et permettre la reconstruction du temple détruit par les Romains, grand rêve messianique du judaïsme, mais aussi grand objectif de la Franc-maçonnerie.

Il y a une symbiose, selon l'essayiste français, entre le judaïsme et le protestantisme dans une mission divine de domination. Ces deux religions sont mercantiles et permettent l'usure, contrairement au Christianisme et à l'Islam. Ayant assisté à une conférence de Act for Canada en juin 2011, nous devons accorder du poids à cette affirmation. Cet autre événement s'était tenu en anglais dans l'ouest de la ville. Le discours était libéral, ultra-sioniste et pourfendait l'islamisme.

Soral reconnaît un grand mérite à la cause des masses musulmanes et décrit Mamoud Amadhénéjab comme un homme de raison et de paix. Il note d'ailleurs le "deux poids deux mesures" en France, la laïcité pour les uns qui se voient interdire le voile et autres signes religieux, alors que la kippa devrait être permise en public selon le ministre de l'Intérieur. Cela écoeure Soral, il va sans dire.

Plus largement, il se présente comme un héritier d'une tradition française léguée par les Descartes, Rousseau, Pascal, etc; le doute, la logique et le raisonnement bien formé sont le contraire d'une tradition plus hypocrites chez nos adversaires. Encore ici, ces derniers nous en servirent l'exemple toujours à cette conférence d'Act for Canada. Dans notre compte-rendu, nous avons évoqué les mises en scène et la manipulation intellectuelle dominante. Rien de cela dimanche soir dernier.

Si le monde va s'effondrer, et Soral en est l'annonciateur, Piero San Giorgio, expert survivaliste et auteur de «Survivre à l'effondrement économique», était là pour nous dire quoi faire lorsque cela arrivera.

Il commença son exposé en évoquant la mythologie grecque qui nous enseigne comment, lorsque l'homme se prend pour un dieu, il rompt l'équilibre et engendre le chaos. Puis il élabora ses sept points pour arriver à l'autonomie durable qui sera notre salut.

L'eau (être autonome sur la gestion de son eau); la nourriture (avoir un stock en cas de coups durs, mais surtout cultiver la terre); l'hygiène et la santé (pouvoir se laver et se soigner en revenant à certaines pratiques comme celles utilisant les plantes pour se traiter); l'énergie (avoir de l'électricité pour faire fonctionner un minimum de matériel); le savoir-faire (savoir utiliser sa tête et ses mains pour fabriquer quelque chose, rénover, réparer); savoir se défendre (technique d'auto-défense, armes…); sauver son patrimoine culturel (musique, littérature…).

La logique est à l'honneur et là encore, il faut être complet dans sa préparation. C'est bien de produire des ressources, mais il faut savoir se défendre contre ceux qui voudront se les approprier. Il nous raconta comment, dans son pays, la Suisse, l'État se fait très cordial dans ses relations avec ses citoyens qui sont armés.

Chez les deux orateurs, les éloges pour notre peuple ont été abondants. L'un d'eux fera sursauter. San Giorgio affirma que Montréal est peut-être la seule ville au monde où il y a une sorte de multiculturalisme qui fonctionne. Il y a donc d'importantes divergences qu'il serait intéressant de commenter.

Nous approfondirons la pensée d'Alain Soral en particulier, puisque nous nous mettrons à la lecture de son ouvrage Comprendre l'Empire. Nous serons en mesure d'en présenter une critique.

Son point de vue est important et instructif pour comprendre ces problèmes contemporains aux multiples facettes. Nous essaierons de parler de ces décalages toujours présents, même entre personnes qui se trouvent du même côté.

À suivre donc.

Pour la préservation de notre peuple,
F.Q.S.

Partager.

Les commentaires sont fermés.