Compte-rendu de lecture: Voir Macron – Michel Drac

0

En mai dernier, Emmanuel Macron prenait le pouvoir en France ; l’effet Brexit et Trump n’avait visiblement pas atteint l’Hexagone. Ce fut une victoire par défaut, le financier des Rothschild étant nettement plus rassurant qu’une Marine Le Pen promettant une certaine rupture avec la gouvernance des dernières années. Et pourtant, seuls 16% des Français avaient voté Macron au premier tour. A l’inverse, 40% des votes comptabilisés allaient pour les populistes tant de France insoumise que du Front national.

Macron, c’est l’illusionniste ou pour reprendre les mots d’Olivier Destouches dans Lectures Françaises (#722, p. 21) « un prestidigitateur, un ludion médiatique, rompu aux techniques de communication, vendant du rêve et des lendemains qui chantent à des gens désabusés ». Ce « mélange d’ultra capitaliste prédateur et de gauchiste sociétal » (Claude Beauléon dans Lectures Françaises #722, p. 7) n’avait aucun projet et pourtant parvint à convaincre le peuple qu’il en avait un. L’illusion de maitrise.

Dans ce livre au style léger et quasi télégraphique, Drac débine le magicien et propose d’employer ses stratégies. Et pour maitriser le réel, encore faut-il le comprendre et c’est ce à quoi s’évertue l’essayiste en dressant un portrait actuel des différents enjeux, mais aussi des menaces tant écologiques que démographiques ou économiques. Avec la surabondance de nouvelles et d’informations, la vue d’ensemble est souvent sacrifiée et il est difficile de porter un regard global. 

Le statu quo n’est, contrairement à ce qu’on croit souvent, une fatalité inaliénable, les choses peuvent bouger rapidement. Et pas nécessairement pour le mieux. L’avenir entrevu par Drac n’est pas rose, mais il n’est surtout ni noir, ni blanc. Se basant sur le constat établi précédemment, Drac émet trois hypothèses pour les cinq prochaines années, trois incertitudes plus ou moins, soit le resserrement monétaire brutal, l’explosion de la zone euro ou le déclenchement d’une guerre majeure. Elles n’ont pas la même probabilité, il en convient, et leur combinaison non plus. Le scénario le plus probable est donc La Mort Douce et la huitième combinaison est la Troisième Guerre Mondiale

Ces scénarios d’anticipation se réaliseront peut-être intégralement ou en partie, mais une chose est certaine, les années à venir risquent de réserver des surprises pour lesquelles nous nous devons d’être prêts tant individuellement que collectivement. Ces temps incertains nous offrent des possibilités qu’il ne faut pas laisser passer, à nous d’avoir l’audace d’assumer notre destin. 

L’auteur présente ses hypothèses de façon diagnostique et n’offre pas de piste de sortie, ce sera à nous de les défricher et d’y plonger si nous ne voulons pas subir l’histoire passivement.

Michel Drac, Voir Macron, Éditions des sources, 2017, 197 p.

Partager.

Donnez votre avis