Compte-rendu: Conférence de CasaPound et du Blocco Studentesco

1

ConferencecasapoundC’est conjointement avec La Bannière Noire que nous organisions, samedi le 28 février, une conférence avec trois représentants de CasaPound, un remarquable mouvement nationaliste en Italie, ainsi que de son organisation étudiante, le Blocco Studentesco. Ce sont une cinquantaine de jeunes et de moins jeunes qui se sont déplacés pour entendre ce qu’ils avaient à dire, réalisant rapidement que les conférenciers étaient tout aussi authentiques que leur mouvement.

Nommée en l'honneur du poète italo-américain Ezra Pound et signifiant « la maison de Pound », cette organisation incarne un rêve, voire même un fantasme, pour bien des patriotes préoccupés de l'avenir de leur pays.

Car la situation est la suivante dans tout l'Occident : la gauche anti-nationale et anti-raciste a le monopole sur les médias et même sur la pensée académique et donc, à toute fin utile, sur toute la vie intellectuelle de la nation. L'espace public, et la rue par le fait même, appartient à la gauche. Toute forme d'expression dissidente sera sévèrement réprimée par les autorités et par la gauche elle-même sous la forme de la violence des antifas et de la police.

CasaPound se revendique ouvertement du fascisme, c’est-à-dire qu’elle en porte l’esprit, mais sans toutefois nécessairement se vendre avec tout le symbolisme vestimentaire. Il regroupe maintenant 5000 militants et s'exprime dans la rue par des actions d'éclat médiatisées, où slogans, drapeaux et bannières se rejoignent dans un esthétisme plus qu’innovateur.

Comment y arrivent-ils? Par quelle recette ou miracle?

En plus d'analyser la crise, CasaPound cherche à créer une présence et une action beaucoup plus concrètes dans la réalité même des gens.

CP identifie le système économique, celui des banques, comme responsable de la ruine économique qui touche la population. On évoquera d’ailleurs les 40% et plus de chômage chez la jeunesse. L'Italie faillit subir le sort de la Grèce et se fit imposer un gouvernement non-élu, dans la personne d'un agent des banques, Mario Monti. Aussi, CP ne va pas se contenter de distribuer des pamphlets ou de tenir un discours, mais cherchera à venir en aide aux victimes de ce système dénoncé. Pour héberger une personne sans abri sans frais, les militants vont procéder à l'occupation de bâtiments sous le nom d’occupations non-conformes. Des gens recueillis, on n’exigera pas le militantisme, mais seulement de respecter des règles de conduite (pas de drogue, ni de prostitution, par exemple). De nombreuses autres formes d’aides sont formées, que ce soit judiciaire, médicale, alimentaire et ce, même à l’international.
Un volet social donc.

Le second volet de son action sera politique. Depuis 2013, CasaPound se présente aux élections avec des candidats. Fait important mais inconnu ici ou en France, il existe aussi en Italie un système de représentation politique important au niveau du lycée (12 à 17-18 ans). CasaPound y sera présent à nouveau aussi, sous la forme d’une organisation étudiante, le Blocco Studentesco, à l'intérieur de ces murs où la gauche croit être dans sa chasse gardée. Il en résulte un important mouvement jeunesse où sont recrutés les militants.

De cette position dans le jeu de la politique, le mouvement peut proposer des lois, un geste plus concret que la création de littérature seule. Dans cette optique réaliste, ces lois seront adaptées à la réalité moderne. Par exemple, le problème de natalité ne sera pas combattu de façon obtuse en s'en prenant à l'avortement par exemple. Le projet de loi proposera des mesures soutenant les femmes voulant un enfant et qui auront la chance de le faire tout en recevant le plein salaire.

Un troisième volet sera dans l'activité culturelle. Musiques et manifestations diverses, il doit y avoir un élément attractif associé au recrutement. Pourquoi un jeune irait-il assister à une simple conférence, des discours etc? Une manifestation sportive ou musicale pourra au contraire beaucoup mieux rassembler les gens.

Casapound2Le mouvement se fit aussi connaître, même à l'international, grâce à ses actions d'éclat. Comme il est difficile pour une organisation comme Casapound de faire parler d'elle, on utilise le squadrisme médiatique, inspirée de l'époque Mussolinienne, avec laquelle les actions posées doivent être suffisamment grosses et originales pour dépasser l’impact immédiat et de se transposer dans les médias. On citera une action où des œufs et de la farine ont perturbé les files d'attentes lors des sorties de l'iPhone et iPod. La plus connue sera l'enlèvement du drapeau européen sur un édifice institutionnel à Rome.

Le travail accompli nous apparaît tout à fait merveilleux et piqua la curiosité de plusieurs militants nationalistes du Québec présents dans la salle. Au moins deux d'entre eux revinrent sur « la recette », la stratégie. Comment faire en sorte de n'être pas immédiatement balayé par le politiquement correct, solidement boulonné comme idéologie d'État et quasi religion dans les établissements d'enseignement? Être présent dans les universités et se revendiquer du fascisme? Impossible! N'y aurait-il pas une caractéristique propre à l'Italie? On admet que l'histoire de l'Italie est différente, sans doute, mais croit que la chose est possible ici aussi.

Tout est accompli par un travail long et patient.

Pour la préservation de notre peuple,
F.Q.S.

Partager.

Un commentaire

  1. Ronnie Simard le

    Avec l’arrivée des *migrants haïtiens tricheurs, avec la complicité insidieuse de Trudeau & Couillard, cela m’a éveillé mon instinct nationaliste ! Identitaire ! AntiMulticulturel !
    Je ne crois plus en la somnolocratie (peuple québécois endormi, chialeux mais passif!
    Le Fascisme à L’Italienne, inspirée un peu de Mussolini, engagement politique & communautaire pour prendre notre territoire en nos mains.!!

Donnez votre avis