Entre ciel et terre: manipulations communautaristes

0

41befaae6ce5aca5f54f0871f1431479Qui au Québec n'a pas entendu parler de la conférence islamiste « Entre ciel et terre » planifiée au Palais des congrès en septembre 2013? Le tapage médiatique roulait à plein régime de dénonciations, ce qui allait de soi considérant les invités faisant la promotion d'un islam fort peu compatible avec le Québec et qui allait jusqu'à la promotion de la charia. Suite à la réaction de la population, des élus et des médias, le Palais des congrès a décidé d'annuler l’événement, qui s'est finalement tenu à la mosquée Al-Omah Al-Islamiah, située sur la rue Saint-Dominique au centre-ville de Montréal. Une manifestation avait pourtant été prévue et annoncée dans les reportages télévisés, mais elle n'aura pas lieu… du moins pas devant la mosquée de la rue Saint-Dominique. Cette manifestation aura plutôt lieu devant le Palais des Congrès, malgré l'annulation de l’événement, et regroupa au plus une dizaine de personnes. Que s'est-il passé?

Un article qui a brièvement paru sur Vigile.net le 10 septembre 2013, intitulé « Les islamistes intégristes s'attaquent aux valeurs québécoises», nous en donne un aperçu. L'article fut retiré suite à une plainte au Conseil de presse qui s'avéra non-fondée. Les événements qui seront décrits sont d'une importance primordiale pour les militants nationalistes et pour tout citoyen désirant s'impliquer dans les années à venir. Notre société n'est plus homogène ou binationale, elle est maintenant multipolaire, multiconfessionnelle et profondément schizophrène. Immigration massive et multiculturalisme d'État obligent, chaque lobby et groupe d’intérêt tirent la couverte dans sa direction, souvent au détriment de la majorité. Nous devons comprendre cette réalité moderne et connaître les différents acteurs en jeu pour ne pas se faire manipuler et servir des intérêts qui s'opposent aux nôtres. La situation de la conférence « Entre ciel et terre », en plein débat entourant la Charte, le démontre à merveille.

La conférence islamiste

La conférence islamiste était en fait la troisième édition, les deux précédentes avaient donc passé inaperçues. Ce qui était nouveau pour celle-ci, c'est le fait qu'elle fut réservée dans une grande salle au Palais des congrès. Nous avons ici un premier groupe d’intérêt ethnico-religieux, les islamistes, qui profitent du débat de la Charte pour se victimiser. D'ailleurs, les manifestations anti-Charte présidées par Adil Charkaoui en sont la démonstration parfaite, utilisant la carte de « l'islamophobie » et de « la lutte contre la discrimination » à outrance. En coordination avec les manifestations dans la rue, les organisateurs ont voulu louer une grande salle publique pour envoyer les musulmans directement dans les girons de prédicateurs islamistes. Bref, une belle manière de radicaliser une partie de la population immigrante issue des pays musulmans. De nombreux articlesdémontrent déjà les ramifications inquiétantes des organisateurs du coté islamiste, pour cette raison, nous nous attarderons pas d'avantage sur le sujet.

L'appel à la manifestation

L'appel à la manifestation se fut grâce aux réseaux sociaux, plus spécifiquement par un « événement Facebook », appelant à manifester devant le Palais des Congrès. L'auteur de l'article censuré, un certain Rhéal Mathieu, nous apprend ensuite, dans son article, qu'il y a eu une demande pour des bénévoles afin de rassembler un « comité organisateur ». Les deux responsables de l’événement Facebook étaient un certain Éric Yves LeRay et une certaine Ghysline Larose. La rencontre des organisateurs a d'ailleurs eu lieu au bureau/domicile de M. LeRay.

Dans son article1 (toujours disponbile au grand public via son facebook), Rhéal Mathieu explique avoir fourni au groupe une cinquantaine de pancartes pour la manifestation, ainsi qu'un service d'ordre gracieuseté des milieux nationalistes/indépendantistes. Un dossier de presse a ensuite été préparé. Quelqu'un a proposé de le traduire en anglais « pour avoir plus de crédibilité et de visibilité au niveau international ». Un vote a été demandé. À 5 contre 2, il a été décidé de s’en tenir à la langue officielle du Québec, le français.

« Cette décision a suscité une vive réaction de la part de monsieur Éric LeRay, qui a exprimé son mécontentement en insultant l’auteur de la proposition et son mépris pour le peuple québécois qui, selon lui, manquait d’ouverture sur le monde et nuisait à l’intégration des immigrants. »

Malheureusement, la réunion s’est terminée sur cette fausse note et face à cette attitude méprisante, deux organisateurs, fortement implantés dans le mouvement indépendantiste, se sont retirés du comité organisateur, ce qui mis fin à la participation nationaliste à la démonstration. Celle-ci aura quand même lieu, assez bizarrement, devant le Palais des congrès plutôt que devant la mosquée mais avec une dizaine de militants principalement pro-Israël… Nous voilà donc face à un autre groupe d’intérêt minoritaire.

Qui étaient les organisateurs?

M. Éric Yves LeRay est, selon le site néoconservateur et pro-israélien Dreuz.info2, «secrétaire général et responsable des communications au Parti conservateur du Québec». Il a également été bénévole à Radio-Shalom pendant plus de 6 ans et est, selon ses propres dires, un ami de David Ouellette du Centre des relations juives et israéliennes, un lobby de la communauté juive de Montréal. Selon un texte qu'il a lui-même rédigé sur europe-israel.org (maintenant disparu, mais accessible grâce au cache de Google3), il est « invité chaque année au consulat d’Israël de Montréal » et se déclare un « militant pour la cause israélienne ».

Ghysline Larose, lors de la réunion, a déclaré être « l'épouse d'un Juif proche ami de Luciano Del Negro 4», ex-président du Comité Québec-Israël et vice-président du CERJI5.

Suite à la parution de l'article sur Vigile.net, M. Éric LeRay envoya une plainte au Conseil de presse. Celle-ci fut rejetée mais Vigile enleva tout de même l'article par précaution. Pourquoi donc vouloir cacher cette information? Il y a probablement anguille sous roche. Étant contre ce genre de censure, similaire à ce que font les islamistes contre Djemila Benhabib, nous avons décidé de transmettre l'information. Voici le courriel du Conseil de Presse (également disponible au public via le Facebook de Rhéal Mathieu):

—–Message d'origine—–
From:
info@conseildepresse.qc.ca
Sent: Tuesday, October 01, 2013 4:32 PM
To:
xxxx@xxxxx.com
Subject: Une plainte déposée contre Vigile.net

Montréal, le 26 septembre 2013

Objet : Une plainte contre Vigile.net

Monsieur,

À la suite d’une décision de non-recevabilité d’une plainte par le Conseil de presse, ce dernier en informe les parties concernées.

Le 15 septembre dernier, une plainte était déposée contre vous ainsi qu’à l’encontre de Vigile.net concernant un article paru le 10 septembre 2013, sous le titre «Une diversion islamiste bien organisée et bien financée, les intégristes s’attaquent aux valeurs québécoises».

Voici ce qui a été transmis au plaignant :
« Vous soumettez au Conseil de presse que ce site aurait publié des textes antisémites et diffamatoires.

Après étude du dossier soumis à son attention, le Conseil de presse considère que ce site n’est pas un produit de nature journalistique, mais constitue plutôt un lieu d’échanges qui «accueillent les contributions qui favoriseront une meilleure compréhension de la situation nationale et le progrès de la lutte pour l’indépendance du Québec » (site Internet de Vigile.net). Il ne relève donc pas de la juridiction du Conseil de presse du Québec.

En raison de ce qui précède, le Conseil de presse ne pourra donner suite à votre démarche et ne recevra pas la présente plainte. »
Nous vous prions d’agréer l’expression de nos meilleurs sentiments.

Le Secrétaire général,
Guy Amyot

Nous sommes évidemment devant un autre groupe d’intérêt, celui-ci prônant des intérêts encore une fois étrangers, non pas islamistes mais cette fois-ci israéliens/juifs. Que des lobbies enregistrés tentent de faire front commun avec les Québécois face à la menace islamiste est bien leur droit, cela serait même aimable, mais qu'en est-il des positions des lobbies concernés ici?

Des intérêts conflictuels

Le CERJI est, selon son site Internet, le « produit de la fusion du Congrès juif canadien, du Comité Canada-Israël, du Congrès juif québécois, du Comité Québec-Israël et du Comité de rapprochement universitaire. »

Voyons voir quelques prises de positions de ces organismes dans les dernières années, ainsi que d'autres positions de groupes issus de cette communauté:

  • Le Centre des relations juives et israéliennes (CERJI) est contre la charte des valeurs6.
  • Le Congrès juif canadien et le B'nai B'rith s'opposent au projet de loi sur la citoyenneté québécoise7. 
  • Le Congrès juif québécois dresse un parrallel entre laicité et intolérance8.
  • Le CERJI, la Fédération CJA, la Ometz, la YM-YWHA, l’Hôpital Général Juif, le centre communautaire des Juifs russes ainsi que la Congrégation Shomrim Laboker se sont fermement opposés à toute modification de la circonscription Mont-Royal pour maintenir le poids politique de la communauté juive9.
  • Le B'nai B'rith demande de changer le nom de la station de métro Lionel Groulx10.
  • Le Conseil orthodoxe juif pour les relations communautaires du Québec (COJRCQ) a plaidé contre le projet de loi 94 qui interdit le port du voile dans les institutions publiques11.
  • Hampstead, ville à majorité juive, prône la désobéissance civile contre la charte des valeurs12.
  • Le Congrès juif canadien se félicitent d'avoir «sauvé le Canada» lors du référendum de 199513.
  • Tentative de Marvin Rotrand de retirer le crucifix de l'hôtel de ville de Montréal, tout en luttant pour aider les minorités à « préserver leur héritage » en plus de mettre sur pied un programme de discrimination positive à l'égard de la majorité à la ville de Montréal. Silence du CERJI alors que Israël est officiellement un «État juif»14.

Loin de nous est l'intention de vouloir faire un amalgame entre ces organismes et tous les Juifs du Québec, nous sommes parfaitement conscients que les Juifs ne forment pas un bloc monolithique, par contre cela est nécessaire pour démontrer les intérêts conflictuels lorsque des personnes militent et défendent les intérêts d'un maigre 1% de la population au détriment de la majorité historique du Québec.

Le CERJI est un lobby pro-Israël (une nation étrangère avec ses intérêts propres) et communautariste, il n'est pas là pour servir les intérêts d'une majorité de Québécois. M. Éric LeRay n'est pas membre du CERJI mais dit lutter pour « la cause isréalienne » un pays étranger, et non pour la majorité québécoise. Il est intéressant que dans plusieurs cas, ces intérêts frappent de plein fouet les intérêts de la majorité francophone et que ces groupes appliquent souvent un double standard en ce qui concerne les intérêts d’Israël et ceux de la communauté juive d'ici vis-à-vis des intérêts de la majorité d'origine française et catholique du Québec.

Cette situation nous démontre qu'il est primordial pour les Québécois de connaître les participants et les différents intérêts qui se jouent sur la scène politique actuelle, et ne pas se laisser manipuler ou gérer par des intérêts communautaristes ou étrangers, que ceux-ci soient juifs ou musulmans. Nous pouvons alors conclure que leur dénonciation de l'islam n'est pas pour défendre la société ou la nation québécoise, mais bien pour aller dans une optique communautariste. Dénoncer l'islam tout en empêchant la société hôte de se défendre, voilà une stratégie particulière qui nous échappe.

Contrairement aux Québécois, si les juifs habitant ce pays souhaitent défendre des intérêts juifs, la culture juive, l'identité juive, et les intérêts d'une nation juive ils ont, depuis environ 60 ans, un pays pour le faire: Israël. Pays pour lequel ils ont fait des pieds et des mains alors qu'ils se sont toujours opposés à l'autodétermination des Québécois. Il s'agit probablement d'un symptôme du multiculturalisme mais il est navrant de voir des gens lutter pour une nation étrangère tout en refusant d'y habiter. Incohérence quand tu nous tiens.

Pour la préservation de notre peuple,
F.Q.S.


 
(1) https://www.facebook.com/notes/rh%C3%A9al-mathieu/les-islamistes-int%C3%A9gristes-sattaquent-aux-valeurs-qu%C3%A9b%C3%A9coises/642743872413259
(2) http://www.dreuz.info/2012/05/retour-historique-du-parti-conservateur-du-quebec-apres-77-ans-dabsence/
(3) http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.europe-israel.org/2012/04/le-probleme-du-consul-israelien-de-montreal-antisioniste/
(4) http://www.cija.ca/team/luciano-del-negro/
(5) http://www.vigile.net/Un-Jean-Louis-Roux-chez-les
(6) http://www.cerji.ca/media/interventions-du-centre-dans-les-medias-a-propos-de-la-charte/
(7) http://www.vigile.net/Le-poids-des-mots,9879
(8) http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201003/12/01-4260150-laicite-le-congres-juif-critique-les-prises-de-positions-du-pq.php
(9) http://quebecoisdesouche.info/fqs-accommodements-electoraux/
(10) http://archives.vigile.net/01-3/bnai-brith-groulx.html
(11) http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201010/22/01-4334945-les-juifs-orthodoxes-critiquent-la-loi-sur-le-voile-integral.php
(12) http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2013/12/20131203-184754.html
(13) http://www.vigile.net/Je-crois-que-nous-devrions-etre,32006
(14) http://www.ledevoir.com/politique/quebec/191174/les-villes-refusent-de-s-agenouiller 
(15)  http://www.stm.info/fr/a-propos/informations-entreprise-et-financi%C3%A8res/direction-et-gouvernance-de-la-stm/les-membres-du-0

Partager.

Les commentaires sont fermés.