Sherbrooke: actes «islamophobes», deux poids deux mesures

0

9f6b18f85a051f018adbd8c53a751ee7C'est durant la semaine du 13 février 2014 que le Québec au complet assiste au battage médiatique au sujet des actes « islamophobes » commis contre une boucherie halal et l'Association culturelle islamique de l’Estrie (ACIE). Ce fut une hystérie médiatique aussi grande que lors de l'épisode du sang de cochon contre la mosquée de Chicoutimi en septembre 2013.

Les médias, autant francophones qu'anglophones, parlent de « vitres fracassées » (1) , de « tir à la carabine » (2 et 3) , de « gunshots » (4) , « d'armes artisanales », d'« islamophobie » et « d'actes racistes » perpétrés par un groupe « d’extrême-droite qui prône un nationalisme radical » (5). Rien n'est trop beau pour dénoncer la situation et laisser croire à un véritable attentat digne d'une guerre civile ethnique dans les rues de Sherbrooke. D'ailleurs, le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, s'est déplacé avec le chef de police Robert Pednault pour dénoncer la situation tout en rappelant que Sherbrooke est une ville « ouverte sur le monde » et une « terre d'accueil », tout en vantant la présence de pas moins de « 160 communautés culturelles », sans mentionner qu'ils représentent moins de 5% de la population et qu'ils sont issus en bonne partie de la communauté universitaire.

Le 14 février 2014, le « vandale » présumé, Guy Cardinal, 52 ans, est déjà arrêté et peu de gens osent bien sûr le défendre devant un tel lynchage médiatique….

http://www.journaldemontreal.com/2014/02/13/mefaits-islamophobes-a-sherbrooke-les-actes-denonces-les-malfaiteurs-recherches
http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/canada/archives/2014/02/20140214-143021.html
3 http://www.lapresse.ca/la-tribune/faits-divers/201402/13/01-4738603-les-actes-islamophobes-nont-pas-leur-place-a-sherbrooke.php
http://www.cjad.com/cjad-news/2014/02/14/man-arrested-for-antiislamic-vandalism-in-sherbrooke
http://fr.canoe.ca/infos/regional/archives/2014/02/20140214-201803.html


Derrière tout ce brouhaha, quels sont les faits?

La police, lors d'un communiqué de presse, déclare avoir saisi 22 affiches sur lesquelles on pouvait lire « Oui à la charte » et « Non à l'islam », un pochoir et 18 croix de plastiques et de papier journal minuscules qui ont été retrouvées sur les lieux (1). L'accusation retenue au criminel est celle de méfait contre un culte religieux (art.430 (4.1)C. cr.) et incitation publique à la haine (art. 319 (1)C. cr.).

Aucune arme à feu n'a été saisie; d'ailleurs, aucune accusation n'a été portée en ce sens. Selon l’enquêteur, un plomb de pêche avec un fil a été saisi, voilà pour « l'arme artisanale » (2). L'auteur présumé a d'ailleurs été relâché la journée même de son arrestation tellement il ne représentait pas un danger pour le public. Pour ce qui est des « vitres fracassées », il s'agit plutôt d'un bris à la vitrine pas même de la grosseur d'un dix sous.

Quant au groupe des Insoumis qualifié par les médias « d’extrême-droite qui prône un nationalisme radical », nous nous contentons de citer un pamphlet de l'organisation:

« Je suis ici chez moi, j'ai ma culture et j'ai surtout ma langue, je suis Québécois. Mon frère salvadorien, ma sœur thailandaise et mes cousins d'outre-mer sont tous les bienvenus. En partageant ma culture et ma langue, ils sont ici chez eux. »

Donc en conclusion, selon la police de Sherbrooke, le simple fait d'afficher publiquement « Non à l'islam » serait de l'incitation à la haine? Si c'est effectivement le cas et si M. Cardinal est reconnu coupable, cela fera jurisprudence et serait un affront total envers la liberté d'expression, bien pire que les poursuites pour diffamation contre Djemila Benhabib. Guy Cardinal étant un simple homme du peuple sans histoire et non pas une personnalité publique peu osent prendre sa défense.

http://www.journaldemontreal.com/2014/02/13/mefaits-islamophobes-a-sherbrooke-les-actes-denonces-les-malfaiteurs-recherches
​2 http://www.985fm.ca/regional/nouvelles/mefaits-a-caractere-religieux-guy-cardinal-a-ete-300503.html


Afficher publiquement ce qu'une majorité pense

Nous rappelons également que l'inconfort vis-à-vis l'islam est réel chez une majorité de la population. D'ailleurs, un sondage Léger marketing démontre en 2007 que 50% des Québécois avaient une mauvaise opinion des musulmans (1). Un autre sondage du 15 avril 2009 par Angus Reid indique que 45% des Québécois affirment qu'il serait « inacceptable » que l'un de leurs enfants se marie avec un musulman et que 68% des Québécois ont une opinion modérément défavorable ou très défavorable de l'islam (2). Ce même sondage démontre que 45% des gens pensent que les principes de l'islam favorisent la violence (3). Preuve que les Québécois ne sont pas seuls face à l'inconfort, 70% des anglophones ont une opinion défavorable de l'islam. Pourtant, malgré l'inconfort populaire, le gouvernement continue d'accepter l'immigration en provenance de pays musulmans.

Nous pouvons donc affirmer sans crainte que si Guy Cardinal est condamné pour incitation à la haine pour avoir affiché publiquement son simple refus de l'islam, cela brimera la liberté d'expression de la majorité de la population québécoise et canadienne. Dire « Non à l'islam » publiquement sera alors un acte criminel? Sommes-nous les seuls à y voir de la pure folie?

http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201402/20/01-4740929-comprendre-les-victimes-de-la-charte.php
http://www.lapresse.ca/actualites/national/200905/04/01-852921-resistance-tenace-envers-lislam-au-quebec.php
http://geloso-breguet.blogspot.ca/2009/05/les-quebecois-sont-moins-tolerants.html


Double standard frappant

Donc tous faits confondus en ce qui concerne cette vague d'« islamophobie », nous parlons de quelques affiches et d'un éclat dans une vitrine qui doit toujours être prouvé comme étant un méfait volontaire sur des lieux appartenant à des membres de la communauté musulmane. Mais qu'en était-il lorsqu'une crèche chrétienne a été vandalisée à Sherbrooke le 7 décembre 2013 (1) ? Où était le maire Bernard Sévigny et la police de Sherbrooke pour dénoncer le geste christianophobe? Nulle part. Qu'en est-il de l'église Saint-Benoît, vandalisée en septembre 2013 à Granby (2) ? Où étaient les pouvoirs politiques pour dénoncer le geste? Qu'en est-il de la vague de vandalisme qui se termina par l'incendie criminel de l'église patrimonial St-Philippe de Windsor (3) ? Où sont les politiciens pour condamner les actes anti-catholiques mille fois pires qu'un éclat gros comme un dix-sous dans une vitrine et quelques affiches? Évidemment, ils sont silencieux, même si ces gestes touchent une quantité de gens bien plus grande et sont d'une gravité bien plus élevée. La situation est révélatrice du mépris des élus pour la majorité, alors qu'ils font mille et une acrobaties (4) lorsque les minorités se sentent moindrement brimées.

Et qu'en est-il de l'arrestation de Chiheb Esseghaier, un musulman de Sherbrooke qui prévoyait un attentat terroriste contre un train de VIA Rail, un geste qui aurait causé la mort de plusieurs centaines de Canadiens/Québécois? Le maire Bernard Sévigny ou l'Université ont-ils jugé bon de condamner l'acte? De faire une sortie médiatique? La police a-t-elle jugé opportun de faire une saisie à la mosquée de l'Association culturelle islamique de l'Estrie que l'accusé fréquentait de manière assidue (5) ? Bien sûr que non…

http://www.christianophobie.fr/breves/canada-une-creche-de-noel-vandalisee-au-quebec
http://estrie.rougefm.ca/info-rougefm/blogentry.aspx?BlogEntryID=10596226
http://fr-ca.actualites.yahoo.com/lincendie-%C3%A0-l%C3%A9glise-saint-philippe-windsor-remet-en-145218731.html
4 http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/sherbrooke/archives/2013/04/20130424-150433.html
http://pointdebasculecanada.ca/archives/10002982-chiheb-esseghaier-fr%C3%A9quentait-la-mosqu%C3%A9e-de-l%E2%80%99association-culturelle-islamique-de-l%E2%80%99estrie.html


La supposée « victime »: la mosquée de l'Association culturelle islamique de l'Estrie
Un intégriste de Sherbrooke fréquentait la mosquée

Plusieurs faits ont été cachés à la population québécoise concernant la mosquée de l’Association culturelle islamique de l’Estrie. D'abord, comme nous l'avons mentionné plus haut, la mosquée de l'association a été fréquentée par nul autre que l'islamiste Chiheb Esseghaier, suspecté de terrorisme, un fait pourtant rapporté le 23 avril 2013 dans le Journal de Sherbrooke (1). Un article de La Presse datant du 26 septembre 2013 nous apprend ensuite que c'est à cette mosquée que le suspecté terroriste s'est radicalisé (2). Selon ce même article, il souhaite soutenir les talibans en Afghanistan (3), alors qu'un régiment des Forces armées abritant plusieurs vétérans est stationné à Sherbrooke, sa ville d'adoption.

http://www.lejournaldesherbrooke.ca/2013/04/23/la-communaute-musulmane-de-sherbrooke-secouee
http://pointdebasculecanada.ca/archives/10003164-c%E2%80%99est-%C3%A0-sher
http://www.lapresse.ca/la-tribune/faits-divers/201309/26/01-4693305-chiheb-esseghaier-le-parcours-trouble-dun-ancien-de-ludes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4693300_article_POS3brooke-que-l%E2%80%99islam-a-pris-beaucoup-d%E2%80%99importance-pour-chiheb-esseghaier.html


Le jihad, un pilier de l'islam?

L'association islamique a également déjà fait du prosélytisme à l'Université de Sherbrooke en affirmant que le jihad est un « pilier de l'islam », alors que celui-ci ne fait pas partie des cinq piliers pour une majorité de musulmans (1 et 2). Le tout est même décrit dans un article de La Tribune datant du 21 septembre 2001.

http://pointdebasculecanada.ca/archives/10002984-l%E2%80%99acie-organise-une-activit%C3%A9-de-dawa-pros%C3%A9lytisme-aupr%C3%A8s-des-%C3%A9l%C3%A8ves-de-sherbrooke-le-jihad-d%C3%A9clar%C3%A9-pilier-de-l%E2%80%99islam.html

Une mosquée affiliée à une organisation qui finance le terrorisme

Selon son propre site Internet, l'ACIE est affiliée à l'ISNA, c'est-à-dire l'Islamic Society of North America, un organisme qui a perdu son statut d'organisme charitable (1, 2 et 3). Un article du Toronto Sun datant du 20 septembre 2013, « Islamic group's charitable status revoked over alleged link to terror organization», nous en dit davantage:

«L’Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé vendredi (le 20 septembre 2013) qu’elle va retirer à l’ISNA Development Foundation son statut d’organisme de bienfaisance. Après une vérification comptable qui a duré près de deux ans, l’ARC déclare avoir trouvé des preuves dans les livres comptables du groupe qui démontrent qu’il entretenait des liens avec une entité qui finance une organisation terroriste au Pakistan.»

http://www.torontosun.com/2013/09/20/islamic-groups-charitable-status-revoked-over-alleged-link-to-terror-organization
http://pointdebasculecanada.ca/archives/10002829-association-culturelle-islamique-de-l-estrie-acie.html
http://pointdebasculecanada.ca/articles/10003156-l%E2%80%99isna-development-foundation-voit-son-statut-charitable-r%C3%A9voqu%C3%A9-pour-avoir-transf%C3%A9r%C3%A9-des-fonds-vers-une-organisation-terroriste-au-pakistan.html



Une mosquée/association pro-charia.

Selon le site Point de Bascule, l'ACIE aurait également été signataire d'une pétition demandant l'annulation de la résolution anti-charia votée à l'Assemblée nationale du Québec sur un site lié aux Frères musulmans (CAIR-CAN) (1 et 2).

http://www.caircan.ca/itn_more.php?id=A1972_0_2_0_M
http://pointdebasculecanada.ca/archives/10002825-letter-by-muslim-brotherhood-linked-organizations-and-individuals-opposing-quebec-national-assembly%E2%80%99s-anti-sharia-resolution.html


L'Omerta

Face à ces faits accablants, la mise en scène concernant Guy Cardinal est troublante, grotesque et honteuse. D'un côté, nous avons un simple citoyen ayant posé des pancartes traité en véritable terroriste et qui dans le pire des scénarios aurait causé une fissure de moins de deux centimètres dans une vitrine, et de l'autre, nous avons des « victimes » défendues par le maire de Sherbrooke et la police qui sont reliées à des vrais cas d’extrémisme religieux et, pire, à un suspecté terroriste.

Nous ajoutons que les formations obligatoires pour les policiers en matière de relations interculturelles ont probablement un rôle à jouer dans la situation (1). Nos policiers, qui passent maintenant de nombreuses formations multiculturalistes allant jusqu'à des tests psychométriques pour déceler la moindre trace de préjugés, sont totalement désarmés et entraînés à être incapables d'avoir un jugement critique envers certaines communautés. Voila donc le résultat, un homme qui dit « Non à l'islam » est un extrémiste et les musulmans radicaux sont traité en victimes.

Pourquoi cette différence de traitement de la part des médias, des élus et de la police? Le Québécois est-il toujours coupable et les minorités toujours innocentes? Nos élus sont ignorants ou complices – à vous de juger. Une chose est certaine, un réveil national s'impose.

Pour la préservation de notre peuple,
F.Q.S.

1http://quebecoisdesouche.info/quebec-les-policiers-doivent-etre-ouverts-a-la-diversite/

Partager.

Les commentaires sont fermés.