Jean Brillant

0

564425e7c144ee3a5e028e2debb9c77cJean Brillant CV, MC (15 mars 1890 – 10 août 1918) est un soldat et récipiendaire canadien de la croix de Victoria, la plus haute distinction britannique et des forces du Commonwealth.

Jean Brillant est né à Routhierville au Québec. Il est le fils de Joseph Brillant, ouvrier de maintenance de voies ferrées, et de Rose-de-Lima Raiche.

Il était lieutenant dans le 22e Bataillon (canadien français), formé de volontaires francophones durant la Première Guerre mondiale. Cette unité, ancêtre du Royal 22e Régiment, faisait partie du Corps expéditionnaire canadien.

Valeur militaire

Les 8 et 9 août 1918, à l'est de Méharicourt en France, le lieutenant Brillant fut blessé lors de la capture d'une mitrailleuse qui faisait feu sur sa compagnie. Malgré sa blessure, il refusa de quitter son poste. Plus tard, sa compagnie fut prise sous le feu d'autres mitrailleuses. Brillant, avec l'appui de deux pelotons, se rua à l'attaque, faisant 150 prisonniers et capturant 15 mitrailleuses. Il fut blessé une deuxième fois, cette fois-ci à la tête, obtint des soins sur place et refusa une deuxième fois de quitter son commandement. Finalement, il mena une charge vers une pièce d'artillerie et fut de nouveau sérieusement blessé par des éclats d'obus dans l'abdomen, mais continua à avancer jusqu'au moment où il tomba, insconcient. Il mourut le lendemain. Jean Brillant reçut la croix de Victoria à titre posthume le 27 septembre 1918.

Le lieutenant Brillant est inhumé dans le cimetière militaire australien de Villers-Bretonneux, à 15 kilomètres d'Amiens.

Mémoire

Le nom du lieutenant Jean Brillant reste vivant de plusieurs manières différentes. Il est commémoré à Québec dans le musée du Royal 22e Régiment, à Montréal où un parc et une rue à proximité de l'Université de Montréal portent son nom, à la base militaire de Valcartier au nord de la ville de Québec, à Rimouski ou encore à Sainte-Foy. Il fut aussi l'objet de nombreuses publications.

Source

Partager.

Donnez votre avis