LA FQS RÉCLAME ELLE AUSSI DES EXCUSES DE JUSTIN TRUDEAU

0

Au cours de la dernière semaine, Justin Trudeau a encore demandé pardon, cette fois-ci pour s’être, au début des années 2000, teint le visage en brun pour une fête où il personnifiait Aladin.

Le fait de se maquiller ainsi ne constituait pas, au sens strict, du « blackface », une forme ancienne de théâtre populaire américain où des blancs se déguisaient en noirs pour les ridiculiser, de sorte qu’il est exagéré d’accuser Justin Trudeau de racisme, à moins d’adhérer à la théorie politiquement correcte de l’appropriation culturelle inventée pour culpabiliser les peuples de souche européenne. Ce qu’on peut reprocher à Trudeau le donneur de leçons, c’est que ses actes passés ne sont pas conformes à ce qu’il prêche aujourd’hui.

Il est difficile pour les nationalistes identitaires québécois d’éprouver de la compassion pour Justin Trudeau, qui les a sans cesse dénigrés et insultés au cours des dernières années, allant même jusqu’à les traiter de « nonos », Depuis le début de son mandat comme premier ministre, Justin Trudeau a demandé pardon aux personnes de toutes les catégories censées, selon la doctrine politiquement correcte, avoir été traitées injustement par notre société. Il serait maintenant temps qu’il s’excuse auprès des personnes faisant partie du mouvement nationaliste identitaire des insultes qu’il a proférées à leur égard. En leur nom, la Fédération des Québécois de souche exige que Justin Trudeau présente des excuses!

Fédération des Québécois de souche
Pour la reconquête de notre peuple

Partager.

Donnez votre avis