La supposée égalité en milieu de travail

0

Nous souhaitons communiquer notre position au sujet du petit scandale causé récemment dans les médias par une offre d'emploi de l'Alliance de la fonction publique du Canada. L'offre en question est disponible à l'adresse suivante.

Cette récente offre d'emploi s'appliquant uniquement aux personnes de minorités visibles n'est que la pointe de l'iceberg. Bien que ce soit généralement fait de façon moins ouverte, les différents paliers de gouvernement et certaines grosses compagnies ont des pratiques d’embauche discriminatoires semblables. Tout cela a lieu grâce à la Charte canadienne des Droits de l'Homme, qui permet cette discrimination positive (lire racisme), dans les cas où l'objectif est de revaloriser un groupe ethnique, religieux ou racial moins représenté dans ce domaine. Automatiquement, on ne priorise ni le curriculum vitae du candidat ni son niveau de compétence, mais plutôt son origine ethnique, plusieurs de ces offres n'ouvrant tout simplement pas leurs portes à la population d'origine.

Pourtant ce genre de discrimination est du racisme pur et simple. Le gouvernement canadien et autres instances québécoises ont adopté cette discrimination positive en calquant le modèle américain qui porte le nom d'Affirmative Action. Il existe par contre une importante différence: l'Affirmative Action est défendue et justifiée comme une méthode de réparation pour l'esclavage et la ségrégation. Au Canada, un tel argumentaire est impossible. De plus, ces offres d'emploi font de la discrimination positive en faveur de toutes les populations ethniques, ce qui va à l'encontre de l'idée originale d'Affirmation Action.

Les médias parlent aujourd'hui de cette offre d'emploi spécifique, mais ont fermé les yeux pendant tant d'années devant les pourcentages de postes attribués à des membres des minorités visibles et aux nombreuses bourses d'études et subventions réservées à ces même minorités.

Comment peut-on justifier, dans cette société soi-disant égalitaire, un racisme anti-blanc institutionnalisé? Ces mesures sont sous-entendues temporaires, mais le peuple s'en est fait passer d'autres, comme l'immigration qui ne devait pas initialement changer la composition de notre pays. Tout laisse croire que ces mesures n'aideront en rien à équilibrer les niveaux de compétences des candidats et qu'ainsi, ce qui devait être temporaire deviendra permanent.

FQS
Pour la préservation de notre peuple

Partager.

Les commentaires sont fermés.