No.2 Vol.4 – Les urnes ont parlé !

0

LES URNES ONT PARLÉ. L’enfant prédestiné au trône fut élu. Dur à commenter puisque nous avons milité pour l’abstention, qui fut d’ailleurs plus populaire que Justin Trudeau. 31,5% des électeurs ont préféré ne pas voter du tout, alors que Trudeau a remporté la majorité avec 27% des inscrits. Maigre consolation que cette victoire morale qui n’enlève rien au pouvoir réel que le rejeton du clan Trudeau possède désormais. 

Nous aurions pu renier nos principes et appuyer le moins pire. Mais favoriser un parti faisant la promotion de l’immigration de masse, du Grand Remplacement, impossible ! D'ailleurs, lequel était-ce? Sur papier, dur à dire. Mais sur la question immigratoire, le pire est bien arrivé.

Certains optimistes ou mauvais perdants aiment décrire la victoire de Trudeau comme garante d’un avenir meilleur.

Utilisant une gymnastique intellectuelle qui fut le propre des opposants d’Obama qui se réjouirent de sa victoire car elle allait « réveiller le peuple américain », plusieurs croient que l’ère Trudeau permettra au peuple de prendre conscience des enjeux critiques tels l’immigration, l’indépendance nationale ou autre. Non. Ça ne s’est pas passé avec Obama, ça n’arrivera pas avec le bellâtre canadien. Certes, par le passé, les libéraux fédéraux furent les meilleurs promoteurs de la souveraineté québécoise. Sous l’ère Chrétien, les taux d’appui à la souveraineté dépassèrent largement le 50%, mais Ottawa était libérale, Québec péquiste. Le scénario où Ottawa est rouge, Québec est rouge et les finances sont dans le rouge est tout autre.

Evidemment, si Pierre-Karl Péladeau prend le pouvoir au Québec, le scénario pourrait être autre. Trudeau et Péladeau ont la personnalité requise pour que le Québec s’émancipe une fois pour toutes. Mais, avec des si, on mettrait Paris en bouteille.

Et de toute façon, Trudeau est le premier politicien fédéral à croire aux thèses d’Yves Michaud et de Jacques Parizeau ; il sait pertinemment que le vote ethnique jouera à l’encontre d’un référendum sur la souveraineté. Sa solution ? Il l’a dite et répétée, il souhaite doubler l’immigration massive.

Un des pays les plus accueillants, sinon le plus, le Canada deviendrait une véritable terre d’asile pour l’humanité. Avec 265 000 nouveaux immigrants actuellement, nous passerions à un demi-million chaque année pour un pays qui ne compte pas encore 40 millions d’habitants.

Ce sera le Grand Remplacement vitesse supérieure. Si Pierre-Karl avait vu juste lorsqu’il parlait de perdre un comté chaque année à cause de l’immigration, il devra revoir son pronostic à la hausse.

Édito P.3
Paris à sang P.4
La dynastie P.5
La dérape sémantique P.6
Au moins, c'est diversifié !  P.7
Le Cabinet P.8
La citoyenneté P.10
Une diabolisation bien québécoise P.11
Le système P.12
Piss Christ : interview avec François Veyret-Passini P.13
Une nouvelle trahison P.14
Le monde tel qu’il est : CONFLITS P.16
Sexe et diversité, version tout petit P.18
Dernier chez soi P.20
Le rêve de 1995 P.21
L’étrange histoire de Bienvenue P.22
Le français, pas en si mauvaise posture P.23
Interview avec Mathilde Gibelin P.24
Lectures dissidentes : Tour d’Europe P.25
Lectures dissidentes : Kriegsoiel 2014 P.26
Lectures dissidentes : The Great Purge P.27

Partager.

Donnez votre avis

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.