Ontario: La diversité c’est important pour la police d’Ottawa

0

La police d'Ottawa n'est pas épargnée par le dictat du politiquement correct. Celle-ci s'est dotée d'une « Section de la diversité et des relations interraciales » en 1995 pour s'assurer que la police soit sensible aux besoins des minorités de toutes sortes. Les taxes des citoyens d'Ottawa paient donc deux agents à temps plein pour s'assurer que les forces de police appliquent l'idéologie du multiculturalisme à la lettre. Les différentes communautés « visibles » bénéficient donc d'un contact privilégié avec les forces de l'ordre par le biais de réunions mensuelles avec le «Community and Police Action Commitee (COMPAC) ». En plus des minorités visibles, les communautés gaies, lesbiennes et transgenres jouissent également d'une réunion mensuelle avec la police grâce à un comité de liaison LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres).

Le lecteur doit se poser la question suivante : l’orientation sexuelle ou la race de quelqu’un justifie-t-elle un traitement de faveur de la part des forces de l’ordre ?

Partager.

Les commentaires sont fermés.