Panique médiatique au Saguenay

0

MGAGNON2

Panique médiatique : dimanche le 18 Septembre 2011 paraissait dans les grands titres du journal « Le Progrès-Dimanche » un article relatant l'existence de plusieurs groupes d'activistes nationalistes dans la région du Saguenay. Voici donc les commentaires que la FQS souhaite exprimer concernant l'article en question.

Notre existence en tant que groupe qui fait la promotion de l'identité dite de souche est légitime au Saguenay comme partout ailleurs au Québec. Encore une fois, dimanche matin, on nous a servi une image diabolisée du nationalisme identitaire québécois.

Pourtant, c'est ce courant d'idées en évolution depuis des siècles qui a su préserver l'existence du fait français en Amérique du Nord. Que ce soit pour défendre notre éducation, notre religion, nos emplois ou tout simplement notre dignité, l'histoire québécoise a vu passer des centaines d'hommes et de femmes plus déterminés les uns que les autres et solidement accrochés à leurs idées nationalistes et ce, même dans la tempête des épreuves.

S'il existe de nos jours un mouvement de défense pour presque tout ce qui respire sur cette terre, il est toujours extrêmement difficile de faire vivre un mouvement pour la défense de notre nationalité et de notre identité. Nos éternels opposants sont devenus nombreux et les postes qu'ils occupent maintenant dans la société québécoise leur accordent une immense marge de manouvre. Par exemple : l'article paru dont il est question.

Vous aurez beau chercher sur les deux sites mentionnés, que ce soit le site de la FQS ou le blogue des Nationalistes du Saguenay, vous n'y trouverez aucun discours raciste ou d'incitation à la haine; rien de trop « dérangeant ». Ce n'est pas parce que nous parlons d'immigration et de multiculturalisme que nous encourageons la haine personnelle envers les immigrants ou leurs cultures. Encore une fois, la fausse image diffusée bloque la possibilité d'un débat véritable sur les sujets sociaux que nous abordons principalement.

Un fait notable demeure : la montée de ce que l'auteure qualifie d'extrémisme de la droite au Saguenay résulte ironiquement de cette absence de débats face au flot continu de propagande en faveur du multiculturalisme, diffusée par les médias autant régionaux que nationaux. C'est justement la frustration sociale face à ce monopole gauchiste indétrônable et indiscutable qui pousse inévitablement certaines branches de la jeunesse vers d'autres organisations plus radicales.

Nous poursuivrons donc notre travail car nous savons que même si la flamme nationaliste est étouffée partout où elle jaillit, que même si les medias nous présentent comme des démons ou des barbares assoiffés du sang des immigrés, notre simple existence est importante pour la préservation de nos droits sociaux et nationaux. Comme elle l'a toujours été.

Ainsi nous continuerons de créer des réseaux d'échange d'idées, d'informer le peuple par tous les moyens possibles et, finalement, de générer des débats concernant l'avenir de notre existence en tant que peuple français en Amérique du Nord.

Partager.

Donnez votre avis