Réfugiés : Qu’êtes-vous prêts à risquer pour les accueillir?

5

Le gouvernement de Justin Trudeau a promis d’accueillir des milliers de réfugiés syriens dans les premiers mois de son mandat, et ce peu importe les conséquences. Evidemment, il y a les coûts associés à pareille entreprise, mais surtout, il y a les risques.

Les services frontaliers ont sonné l’alarme ; impossible de bien filtrer les 25 000 migrants désirés par Ottawa. Trudeau a tenu à nous rassurer, il n’y aurait aucun terroriste.

Et il y a eu Paris. Impossible d’occulter le fait que des djihadistes étaient parmi les migrants, mais l’objectif de Trudeau resta le même. Souhaitant calmer les inquiétudes légitimes de la population, le nouveau PM annonça qu’il n’y aurait que les familles avec enfants qui seraient acceptées. Et tout de suite après, réalisant que les homosexuels étaient discriminés il ajouta que les hommes seuls aussi seraient acceptés, s’ils sont gays.

Seulement, comment prouver l’orientation sexuelle de quelqu’un. Les services frontaliers nous l’ont dit, il est impossible de savoir si les migrants ont combattu pour l’État islamique, alors comment savoir ce qu’ils préfèrent au lit ? De plus, Salah Abdeslam qui a participé aux attentats de Paris n’était-il pas un habitué de la communauté homo de Bruxelles ? Feinte visant à passer sous les radars ou préférences personnelles ? Peu importe !

En fait, même les familles avec enfants comportent un risque pour notre sécurité. Les djihadistes en déplaisent aux bien-pensants sont des humains. Certains ont des enfants, d’autres pas. Et la tuerie de San Bernardino, effectuée par un jeune père et une jeune mère, nous prouve que la famille ne freinera pas les ambitions guerrières des combattants d’Allah.

Trudeau souhaite se faire un capital de sympathie au détriment de notre sécurité. Le mandat du gouvernement est de protéger son peuple et de gouverner pour ses intérêts. Les bons sentiments et le marketing ne doivent pas primer sur notre sécurité, surtout qu’au nom de notre protection, le gouvernement ne cesse de restreindre notre liberté alors que la réponse logique serait de restreindre les flux migratoires.

FQS
Pour la reconquête de notre peuple

Partager.

5 commentaires

  1. Etienne Marcoux le

    Incroyable comme nos élus priorisent automatiquement les étrangers, en plus de les subventionnés! Pas un once de lucidité ou de précautions, on est carrément dans la pathologie… le sacrifice et la négation de soi totale au nom de «l’ouverture sur le monde».

    Triste ce que l’avenir nous réserve.

  2. Losiane Girard le

    Encore une exemple de «combat commun» entre le libéralisme et l’extrême-gauche… ils s’entendent plutôt bien ceux-là … un finance l’autre avec des subventions et l’autre crie et pleure à sa place.

  3. Bande de réactionnaires! Laissez-les tranquilles, les frontières et l’identité c’est pour les fascistes, vous me faites pitié.

    Vive le Kurdistan libre et finissons en avec les nations occidentales…

    • Vive le Kurdistan libre,d’accord.Mais pour un Kurdistan libre ca prend des frontierres et une identité kurde….Pas très logique ton résonnement…Tu parle de fasciste mais a se que je sache,dans la majorité des pays musulman les droits de l’homme sont bafouer!Les nations occidentale sont pas parfaite,loin de la,mais au moins on a la liberté de religion,de parole,de pensé… Et comment évoluer en tant qu’humanité quand la religion controle tout…Tu veut voir les frontierres disparaitre? Belle utopie…IL y a bien trop de mentalité,de langue,de réalité différente dans le monde ,pour unifier toute les nations en une…Des inégalités vont vite apparaitre….Ca tien de l’empire mondiale (tu parlais de fascistes?) .

Donnez votre avis