S’abonner au Harfang, une question de vie ou de mort!

0

Depuis déjà plusieurs années, le magazine Harfang présente des points de vue que vous ne trouverez point dans un autre média. Ce magazine papier, mais aussi disponible en format numérique, représente une bouffée d’air frais dans le monde insipide des médias où la plupart des journalistes ne font que retranscrire les dépêches des grandes agences de presse (Presse canadienne, Agence France Presse) quand ils n’inventent pas carrément des nouvelles comme nous l’a prouvé à plusieurs reprises The Montreal Gazette dans les derniers mois. 

Identitaire, non conformiste, le Harfang fait cavalier seul au Québec et a besoin de votre appui, de votre soutien, de vos abonnements et réabonnements.

Acte militant
S’abonner au Harfang ce n’est pas comme s’abonner au magazine de Ricardo ou L’Actualité, ce n’est pas un simple acte de consommation, c’est un acte militant. En s’abonnant, on permet de faire vivre un média de notre camp et ainsi briser le monopole des COGECO, Powercorp, Radio-Canada et Quebecor. Il est de bon ton de se plaindre des médias, mais se plaindre est stérile, ce qu’il faut c’est agir pour changer les choses et s’abonner au Harfang est un premier pas. Faire la promotion de ce magazine auprès de ses proches est le second.

Unicité du Harfang
Aucun autre média n’aborde l’actualité comme Le Harfang peut le faire. Nous ne jugeons pas en fonction de l’idéologie dominante, mais en fonction du bien de notre peuple. Les médias font de la rectitude politique leur religion et adhèrent au multiculturalisme, à l’immigrationnisme et à l’exaltation de la diversité, nous, nous n’adhérons pas à ces chimères. C’est d’ailleurs pourquoi les médias du système nous haïssent tous.

En plus d’aborder l’actualité d’un point de vue identitaire, nous traitons de l’histoire du Québec, mais aussi spécifiquement de l’histoire du nationalisme au Québec et présentons des livres trop politiquement incorrects pour les « grands » médias qui préfèrent encenser les œuvres dont la seule valeur est leur conformité à la rectitude. Nous présentons également des analyses de fond et des entrevues pertinentes aux points de vue que vous ne retrouverez nulle part ailleurs.

Une diversité d’opinion
D’ailleurs ces entrevues (deux par numéro) présentent une variété d’opinions et d’analyses que vous ne retrouverez dans aucun autre média, même de notre camp. Refusant l’esprit de chapelle, au fil des ans nous avons présenté des personnalités aussi différentes qu’André Drouin, Alain Soral, Monseigneur Williamson, Alain Escada, Gabriele Adinolfi, Jared Taylor, Richard Spencer, Peter Brimelow, Pierre Hillard, Nick Griffin, Hervé Ryssen, Kevin MacDonald et de nombreux autres qu’il serait trop long d’énumérer ici.

Refusant les étiquettes, nous avons donné à ces penseurs, activistes, écrivains une voix que les médias de masse se refusent à leur donner.

Un budget indépendant
Contrairement aux médias de masse, Le Harfang ne reçoit aucune subvention gouvernementale. Les journaux et magazines qui ont des revenus de publicité en plus de leurs revenus d’abonnement ne survivent que grâce à la générosité des gouvernements, trop heureux de dépenser votre argent, pour avoir accès à des médias qui répètent sans cesse leurs mensonges. Via vos impôts, c’est vous qui financez ces journaux qui se font les porte-voix de l’idéologie dominante.

Nous, nous ne vivons que grâce aux 35$ de nos supporteurs. Une somme de 35$, 50$ pour un abonnement de soutien, est une somme dérisoire dans un budget familial annuel, mais pour nous, ce 35$ représente 100% de notre budget. Aucune entreprise, aucun pallier de gouvernement ne nous soutient et trop politiquement incorrect, Le Harfang ne se trouve dans aucune librairie, hormis à Paris ! Car oui, malgré l’abondance de revues et journaux nationalistes et identitaires présents en France, ils sont nombreux à lire Le Harfang !

Contre la censure
Finalement, avec la menace de censure qui pèse sur la toile et particulièrement sur les réseaux sociaux, un magazine papier reste la meilleure façon de rester informé et de contourner la censure. Les géants du web (Google, Apple, Facebook, Amazon) se sont lancés en guerre contre la dissidence, fermant de façon sauvage les pages patriotes et en reléguant de nombreux sites web dans les profondeurs du web, inaccessibles par les moteurs de recherche (voir le numéro de août-septembre). Un magazine papier comme le Harfang, livré chez vous, ne peut être censuré de la sorte et n’étant pas basé sur la toile, peut éviter cette censure qui menace la liberté d’expression et la liberté de pensée. 

Ce sont pour toutes ces raisons que l’abonnement au Harfang est primordial. George Orwell disait qu’en des temps sombres, énoncer la vérité était un acte révolutionnaire et bien, nous sommes l’avant-garde et nous avons besoin de vous.

Fédération des Québécois de souche
Pour la reconquête de notre peuple

Prenez contact avec l'équipe du Harfang pour connaître la procédure d'abonnement : 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Partager.

Donnez votre avis