Tire Sainte-Catherine

0

Source

Ingrédients

1/2 tasse mélasse
1/2 tasse sirop de blé d'Inde
1 tasse cassonade
1 tasse sucre
1 c.table vinaigre
1/4 c. thé crème de tartre
1/8 c. thé soda
1/4 tasse beurre

Étapes

  • Déposer dans un chaudron la mélasse, le sirop, la cassonade, le sucre, le vinaigre, la crème de tartre et la moitié du beurre.
  • Amener à ébullition sur feu doux jusqu'à 140 degrés C. (260 degrés F.) Si vous n'avez pas de thermomètre de cuisson, ce n'est pas catastrophique. Vous devrez tout simplement tester plusieurs fois.
  • Brasser pendant 5 à 10 minutes. Il faut que le mélange ait atteint le point de " boulé " : on verse une goutte du mélange dans un petit bol d'eau froide. Lorsqu'elle forme une petite boule, le mélange est prêt.
  • Incorporer alors le soda.
  • Verser dans les assiettes beurrées et laisser tiédir un peu, juste ce qu'il faut pour pouvoir prendre la tire à la main sans se brûler.
  • Bien se beurrer les mains et commencer à étirer – on tire, on replie en deux et on continue cette opération jusqu'à ce que la tire devienne dorée, presque blanche. Si les mains collent, reprendre un peu de beurre. 7. Étirer une dernière fois; la vriller très serrée par petits bouts.
  • Couper en portions à l'aide d'un ciseau.
  • Déposer sur une assiette beurrée ou envelopper dans du papier ciré.

La Sainte-Catherine

Il y a très longtemps, il y aurait eu une femme du nom de Catherine qui aurait été exécutée vers l'an 307 pour avoir refusé de se marier à un empereur romain Maxence. Au X11e siècle, on exposait sa statue dans les églises de Paris et le 25 novembre de chaque année, on déposait une coiffe sur sa tête. C'était la plus âgée des jeunes filles qui le faisait. Par la suite, les ouvrières non mariées se coiffaient de bonnets de papier.

Au début de la colonie au Québec, Marguerite Bourgeois a commencé à fabriquer de la tire le 25 novembre pour attirer les Amérindiennes à l'école. À l'époque de nos ancêtres, la Sainte-Catherine était le jour où on fêtait les vieilles filles ce qui voulait dire les filles de plus de 25 ans non mariées et on les appelait " Catherinettes".

Dans les écoles, la Sainte-Catherine était une des plus grande fête de l'année. On fabriquait de la tire avec de la mélasse. Il fallait l'étirer, la couper en bouchée et l'envelopper dans des papillottes. On fêtait avec des sketches, des jeux, des chants, des danses durant tout l'après-midi et parfois toute la journée.

Nous, nous ne savions pas comment était fabriquée la tire. Le 24 novembre p.m. une gentille dame Laurette Morin de notre paroisse est venue fabriquer de la tire avec nous. Elle nous a expliqué la marche à suivre pour faire de la bonne tire. Avec ses judicieux conseils, nous avons étiré, coupé et surtout mangé la bonne tire à la mélasse. Nous vous donnons la recette. N'oubliez pas de vous beurrer les mains avant de prendre les morceaux de tire pour l'étirer sinon vous serez pris dans la tire et c'est super collant. Essayez-le, vous verrez c'est délicieux et naturel…

Partager.

Les commentaires sont fermés.