GROUPE DE TRAVAIL SUR LE RACISME : ATTENTION AU RACISME ANTI-QUÉBÉCOIS

0

Le 16 juin 2020 : Ployant le genou devant l’hystérie antiraciste qui se répand actuellement dans tout l’Occident, le premier ministre du Québec vient d’annoncer la mise en place d’un groupe de travail gouvernemental sur les mesures à prendre contre le racisme. Comme il l’a fait dans le dossier des seuils d’immigration, il a ainsi cédé aux pressions des médias et des groupes d’intérêts politiquement corrects.

Les Québécois de souche ont le droit de voir leur identité ethnique préservée et il est légitime que les règles qui encadrent la société québécoise soient ordonnées à cette fin, malgré les accusations de racisme systémique venant de ceux qui s’opposent dans les faits à leur survie nationale. Quiconque cherche à imposer des mesures dont le but est d’affaiblir la situation des Québécois de souche dans leur propre pays fait preuve de racisme anti-québécois. Il en est de même des personnes issues de communautés minoritaires qui imputent aux Québécois de souche toute la responsabilité de leurs difficultés réelles ou supposées.

Il est prévu que le groupe de travail entende divers groupes se sentant concernés par la question du racisme, donnant ainsi l’occasion à tous ceux qui font de l’antiracisme leur fond de commerce l’occasion de dénigrer les Québécois de souche et la société québécoise. Il importerait que des groupes nationalistes soient également entendus, et pas seulement les porte-paroles stipendiés d’un pseudo-nationalisme civique, c’est-à-dire un nationalisme sans Nation. Dans cette perspective, la Fédération des Québécois de souche, qui s’est donné la mission de promouvoir le nationalisme du peuple des Québécois de souche, met le gouvernement au défi de l’inviter aux consultations du groupe de travail.

Fédération des Québécois de souche
Pour la reconquête de notre peuple

Partager.

Laisser une réponse