Une Europe des nations – Markus Willinger

0

51TlMIKn9wL._SY344_BO1,204,203,200_L’Europe se meurt, tant spirituellement que démographiquement. Anciennement chef de file en innovation, en culture et dans nombre de domaines, elle est aujourd’hui à la solde de Washington qui, en passant par Bruxelles, dicte aux nations la marche à suivre.

Dans ce second ouvrage, Markus Willinger s’intéresse à un sujet qui touchera nettement moins le public québécois que « Génération Identitaire » : l’Union européenne. Avec la verve et le style qu’on lui connaît, le jeune identitaire autrichien s’en prend à la bureaucratie de l’UE – création artificielle qui dénature l’unité réelle de l’Europe.

Car oui, face à un monde hostile et une immigration massive effrénée, Willinger concède que l’Europe se doit d’être unie et solidaire, tout en évitant le piège de l’homogénéisation. Car Bruxelles, dans le but de former un super État tel les Etats-Unis d’Europe, tente à tout prix d’uniformiser les peuples européens, quitte à les remplacer grâce à l’immigration massive qu’elle impose aux nations du Vieux Continent.

Aujourd’hui, l’Europe se perd et ne sait pas reconnaître ses propres intérêts. L’adhésion possible de la Turquie et la signature du Traité transatlantique le démontrent bien. L’Europe se doit de s’émanciper de Washington sans toutefois devenir un vassal de Moscou. Elle doit représenter les intérêts des peuples européens, sous une démocratie réelle et directe comme elle se pratique en Suisse. La Suisse peut également servir de modèle par rapport à sa neutralité, mais aussi de par son indépendance monétaire. Elle n’a pas participé à l’expérience de l’euro, monnaie commune à des économies très disparates et hétérogènes.

La renaissance de l’Europe doit se faire sur les ruines de l’Europe actuelle. Il est impératif de changer de voie, celle actuelle étant un cul-de-sac. L’inspiration pourrait venir de l’Europe de l’Est, infiniment plus européenne et enracinée que l’Europe de l’Ouest.

Mais peu importe les modalités, l’Europe doit retrouver ses racines et abolir le monstre bruxellois qui brime les peuples et nations.

Willinger, Markus. (2014) A Europe of Nations. Arktos. 100 p.

Commentaires

Partager.